Belle, comme elle était belle
                         Si gracieuse et si naturelle!
                         Ses longs cheveux chatains
                         Flottaient au gré d'un vent malin

                         Les reflets de ses yeux
                         Étaient, comme le ciel, d'un beau bleu
                         Ils avaient une profondeur incroyable
                         Un éclat fantastique et immuable

                         Ses longues jambes effilées et fragiles
                         Lui donnaient une démarche lente, gracile
                         Son corps bien proportionné
                         Amenait les autres femmesà la jalouser

                         Elle glissait plus qu'elle ne marchait
                         Sur la plage ou sur les galets
                         Doucement ses hanches se balançaient
                         Et, comme sur un tempo, elle avançait

                         Pourtant, elle tait seule, ignorée!
                         On avait peur de son intelligence née
                         Ou bien, on croyait qu'avoir un joli minois
                         En faisait une femme à l'esprit étroit

                         La tristesse ressentie: c'était le secret
                         Que, jamais, elle ne dévoilerait
                         Elle attendait celui qui verrait
                         La véritable personne qu'elle était

                         Donc, braves gens, sachez:
                         '' Que les apparences sont souvent
                        trompeuses ''
                                                 
auteure:  Gervaise
                           22/09/2000


 
Index