Parfois comme...
              PARFOIS, je m'éveille tôt le matin
    Et déjà, je m'étire, je souris, je me sens bien
Comme le soleil qui minute après minute se renforcit
      J'ai l'impression d'être une boule d'énergie
          PARFOIS, je me sens tout à fait inutile
        Alors je ne cesse de me faire de la bile
                Je me sens comme l'herbe
          Qui se dore au soleil, jaunit, brunit
         Puis qui finalement, sèche et pourrit
       PARFOIS, je me fais penser à un ''paresseux''
          Cet animal qui se déplace avec lenteur
       Comme lui, je me complais dans la torpeur
       Et je me laisse aller dans un état comateux
   PARFOIS, je vois tout en rose et je suis heureuse
Je peux faire, sans ronchonner, des taches laborieuses
          Comme le fort et solide cheval de trait
        Je termine ma journée fière de mes succès
              PARFOIS, je sais que je suis appréciée
     Car j'aide les autres à être bien dans leur peau
Comme la fleur d'oranger dans un bouquet de mariée
     J'essaie d'apporter à tous un bonheur nouveau
           PARFOIS, mon coeur souffre de solitude
   Espérons que ça n'en devienne pas une habitude
          Comme je comprends le petit hérisson
    Que l'on fuit et qui ressent sûrement l'abandon
          PARFOIS, la vie a ses hauts et ses bas
               Ses soucis, ses ennuis, ses joies
              Comme on ne peut rien y changer
                Il vaut mieux s'en accommoder

                                      
Gervaise
                                        
06/03/2001